Le concept de « Troisième Paysage »

Des évolutions temporelles majeures marquent l’évolution de nos milieux de vie.
Ces évolutions résument au cours du temps long le rapport au Paysage et sa compréhension progressive par l’homme :

Le Proto Paysage

Le « Proto Paysage », paysage des origines immaculées où l’homme fait partie intégrante de son environnement, est en équilibre avec ce dernier. Un paysage en équilibre ou l’homme fait partie intégrante de son environnement.

Le Premier Paysage

La première évolution, celle du « 1er Paysage », correspond à une domestication des ressources offertes et à disposition. Le « 1er paysage » se termine à l’apogée de la domestication de la nature par l’homme, à sa parfaite maîtrise… Le jardin à la Française en est la plus pure expression….. Une nature domptée, réglée et dominée mise au profit de l’homme.

Le Deuxième Paysage

Le « 2e paysage » est celui où l’homme change de rapport avec son environnement, ou ses forces de mutation sur celle-ci sont décuplées. Le « 2e paysage » est marqué par la découverte de nouvelles techniques, et un accroissement des connaissances …..
Le « 2e paysage » se décompose en deux principales évolutions marquées.
L’ère industrielle (début du développement) :

1 - La première phase d’évolution du 2e Paysage correspond à l’émergence de l’organisation de nos sociétés et au développement important de l’industrialisation au courant des XVIIIe et XIXe siècles. Les rapports de l’homme à son environnement sont profondément modifiés.

2 - L’avènement de la société développée (fin du développement)
L’évolution industrielle et le fait urbain participent de l’artificialisation des rapports de l’homme à son environnement. Le Paysage devient un décor, un artefact et devient maîtrisé pour répondre aux critères hygiénistes et contemporains de la ville efficiente, normée et fonctionnaliste (« trente glorieuses »).

La conscience écologiste et le retour aux fondamentaux de nature émergent à la fin des années 70.

Le Troisième Paysage

Le Troisième Paysage est un concept que nous défendons et qui est le reflet des aspirations de la société dans laquelle nous vivons.

Les enjeux futurs sont d’une importance sans commune mesure et nous pensons que le projet de paysage est le moyen d’agréger des solutions pour répondre aux enjeux de demain.

- Réintroduction d’une nature vivante dans nos milieux de vie pour une remise en contact avec le vivant oublié.
- Réintroduction de cycles naturels (eau, espèces animales et végétales,…).
- Création d’espaces naturels favorables à la biodiversité.
- Création d’espaces à plusieurs dimensions (intergénérationnelle, usages optimisés,..,..).
- Création d’espaces de haute qualité et durables.
- Protection et une évaluation des milieux et espaces naturels sensibles.
- Transformation et optimisation de l’espace (maximisation spatiale).
- Participation de la population aux process d’appropriation d’aménagement de leurs espaces de vie.
- Respect et mise en valeur de l’environnement existant, de ses potentiels.
- Adaptation des projets de demain au patrimoine.
- Partage des projets dans leur élaboration avec l’ensemble des acteurs.
- Évolutivité des projets dans le temps.
- Optimisation économique des investissements et de la gestion future des espaces créés.
- Accessibilité au plus grand nombre.